FOKUS - Facility Management

Enkel beschikbaar in het Frans

Facility Management : tellement plus qu’un service technique

Savez-vous en quoi consiste exactement le Facility Management ? Il n’y a aucune honte à ne pas être en mesure d’énumérer toutes les activités que cette activité englobe. Mais il serait quand même dommage de considérer que ce n’est qu’un joli mot pour désigner le département technique d’une entreprise.

"Le Facility Management fait face à un défi majeur des entreprises : la durabilité."

Tanja Barella
directrice belfa

Il faut bien reconnaître que la profession n’est pas assez connue. Pourquoi ? Car les Facility Managers s’activent dans les coulisses. Et dans notre pays de PME, les employés qui
assument des tâches facilitaires ne sont souvent pas inclus dans cette catégorie.

Les Facility Managers sont les héros silencieux des entreprises et des organisations. Plus que jamais, ils exercent une fonction cruciale dans le monde des affaires. Ce qui nous amène à parler du contenu et de l’importance de la gestion facilitaire. En bref, elle englobe non seulement les hard services (tout ce qui est attaché au bâtiment),
mais aussi les soft services (les services dans le bâtiment, en ce compris le mobilier).

En d’autres termes, toutes les décisions prises dans une entreprise sont liées à la gestion facilitaire. Pour n’en citer que quelques unes : comment créer un  environnement de travail sain et agréable ? Quel rôle la lumière peut-elle jouer dans ce domaine ? Comment aborder le télétravail ? Comment organiser le catering et quelle fonction remplit le restaurant d’entreprise ? Comment motiver les collaborateurs à venir au bureau et comment se démarquer dans la chasse aux talents ? J’ai lu récemment que de nouvelles recherches menées par Tempo-Team et la KU Leuven
montrent que la crise du coronavirus a créé plus de distance sur le lieu de travail. Seule la moitié des employés déclarent que leur manager se préoccupe de leur
bien-être. Alors, comment retisser des liens ?

La gestion facilitaire joue un rôle essentiel et fait face à un défi majeur : la durabilité. L’impact des entreprises sur le climat doit diminuer drastiquement et les objectifs sont ambitieux. Il suffit de penser à la durabilité de la flotte de véhicules de l’entreprise, à l’offre de nourriture saine et locale, à l’optimisation de la zone d’exploitation, à la construction circulaire… Les bureaux deviennent de plus en plus des bâtiments intelligents, sous l’effet de la numérisation et du principe «mesurer, c’est savoir».

Toutes ces évolutions font qu’aujourd’hui la gestion facilitaire ne s’exerce plus à un niveau opérationnel, mais stratégique. La crise a donné un coup d’accélérateur à notre profession. Nous avons besoin de personnes bien formées. Jusqu’à présent, le manque de notoriété de la profession et le faible nombre de candidats optant pour notre secteur à l’issue de leurs études nous jouent des tours. D’où mon appel : parlez de notre profession, soyez un ambassadeur et mettez en avant ses atouts. Les
Facility Managers contribuent à façonner le monde de demain, et ça n’est pas rien.

Par Tanja Barella


Unir les forces pour créer l’entreprise de demain

Le rôle du Facility Manager connaît de grandes mutations depuis la pandémie. Faisons le point sur les tendances actuelles du Facility Management et sur l’avenir de la Workplace experience (WeX).

"L’être humain n’est pas une ressource financière."

Sangara Klespis
WeX (Workplace experience) leader/ belfa

L’ère post-covid a accéléré la transformation digitale. Ces modifications ont permis d’offrir de nouvelles opportunités au métier de Facility Manager (FM). Il y a eu une dématérialisation de l’espace de travail. Cependant, mettre en place une politique de travail hybride nécessite beaucoup d’efforts et une bonne
compréhension des besoins individuels et collectifs.

Le FM dispose de moyens pour ouvrir le champ des possibles. En effet, il doit faciliter la vie de l’utilisateur dans son bâtiment, sur une plateforme digitale ou dans
un tiers-lieu. Les tiers-lieux sont des écosystèmes qui se trouvent à proximité des employés, comme des espaces de coworking. Certaines personnes veulent séparer leur travail de leur vie privée et d’autres n’ont aucun souci à travailler le soir. En apprenant à mieux connaître chaque personne, ses compétences et sa manière de travailler, l’entreprise sera plus performante.

Il ne faut pas oublier que depuis la Covid-19, les gens sont également en quête de sens. C’est pourquoi, il est nécessaire que les ressources humaines (RH), le FM
et le management de terrain réfléchissent en amont et collaborent. Il faut posséder une bonne connaissance de l’individu et de ce qui le stimule. Retrouver du sens ne se
limite pas, pour l’employé, à éviter le trafic automobile.

L’être humain n’est pas une ressource financière, mais un talent à développer et une valeur pour l’entreprise.

L’environnement de travail doit être un levier tactique pour atteindre les objectifs stratégiques. Les entreprises doivent absolument veiller au bien-être de leurs employés ainsi qu’à la manière dont fonctionnent les départements. Il est temps de sortir des silos et de travailler sur des thématiques communes. Aujourd’hui, il est primordial de prendre en compte les finalités. Cela ne sera possible qu’en
réunissant les RH, le FM et le management de terrain. 

Lorsque j’observe les tendances, j’entrevois l’avenir du métier de FM. Le Facility Management bascule vers le Workplace Management. C’est au FM de faire des
propositions pour aller à la rencontre d’autres disciplines. Il faudrait dispenser des formations sur le sujet. Malheureusement, l’argent est le moteur économique.
Nous envisageons toujours les budgets de manière traditionnelle : chaque département a son propre budget. Or il faudrait revoir cette répartition afin de travailler sur des thématiques communes.

Par Sangara Klespis 

dans News
19 août, 2022
Partager ce poste
Tags
Archiver